FANDOM


Hébé est la déesse grecque de l'éternelle jeunesse et de l'immortalité. Elle sert aux dieux olympiens le nectar et l'ambroisie. Elle supervise l'entrée des adolescents dans le monde des adultes. C'est l'ancien échanson des dieux.

BiographieModifier

MythologieModifier

Elle est citée par la Théogonie comme fille de Zeus et d'Héra, à l'instar d'Ilithyie et d'Arès. Pour autant, une autre tradition veut qu'elle soit la fille d'Héra seule. Cette dernière, invitée à un festin par Apollon, mange tant de laitues et, jusqu'alors stérile, finit par donner naissance à Hébé.

Zeus, charmé de la beauté de sa fille, l'élève au rang de déesse de la Jeunesse et lui confie la charge de servir à boire le nectar aux immortels. Ainsi, elle remplit tous les offices d'hospitalité aux dieux. Cependant, Zeus lui retire son emploi pour le donner à Ganymède. Héra la retient à son service et lui confie le soin d'atteler son char.

Lorsque Héraclès est reçu à l'Olympe en raison de ses exploits, Hébé devient le gage de la réconciliation d'Héra avec le dieu nouveau et la récompense de son courage. Ils ont une fille nommée Alexiare et un fils appelé Anicète. À la prière d'Héraclès, elle rajeunit Iolas. Ce mariage est parfois considéré comme une allégorie qui indique l'union de la jeunesse et de la force. Pour d'autres, le mythe d'Hébé et d'Héraclès est, comme celui d'Harmonia et de Cadmus, l'expression de l'idée populaire qu'aux héros vaillants doivent appartenir les femmes les plus belles. Les poètes la désignent par le surnom de Callisphyros, aux beaux pieds.

Série Percy JacksonModifier

Dans Le Dernier OlympienModifier

Annabeth explique que William H. Stewart était un fils d'Hébé, lorsqu'elle s'apprête à réveiller sa statue.

AnecdotesModifier

  • Hébé n'est jamais apparue, même si elle est mentionnée au cours des séries.